TOM du 19 décembre 2013

SPOT, un salon innovant pour les pros du Tourisme

Maia Lina 19 décembre 2013 0

La génération Y va être ravie ! Du 3 au 5 février 2014, les professionnels du Tourisme auront l’occasion de rendre sur un salon pas comme les autres… ou plutôt de s’y connecter ! SPOT, le Salon Professionnel Online du Tourisme, ouvrira ses portes virtuelles avec l’ambition d’apporter à l’industrie du contenu, du ROI, mais aussi des informations statistiques précises issues du tracking sans pour autant négliger les rencontres. Les technologies sont mûres et les usages le deviennent, selon Eric Szynkier, co-fondateur de Spot avec Richard Soubielle.

Eric_Szynkier_SPOT

Eric Szynkier, co-fondateur de SPOT

Pourquoi lancer un salon virtuel ?

Nous avons constaté qu’il y avait généralement un grand vide au début et à la fin des salons, ces journées étant souvent moins attractives. Nous nous sommes dit qu’il serait intéressant de laisser la possibilité aux gens de se rencontrer dans un salon à tout moment et sans frais de déplacement. Les professionnels auront la possibilité de télécharger des brochures et des podcast, de fixer des rendez-vous privés, d’assister à des conférences vidéos et d’échanger avec tout l’eco-système de l’industrie : agences de voyages, fournisseurs de technologies, Tour-operators, compagnies aériennes, etc. Nous espérons avoir la visite de 3 000 professionnels mais il est difficile de se prononcer. Il s’agit d’une première édition et les marques devront s’adapter à cette nouvelle manière de communiquer.

Grâce à votre plateforme, vous serez en mesure de fournir des informations aux exposants. De quelle nature seront-elles ?

Oui, les exposants pourront réellement tracker les visiteurs ayant téléchargé leur documentation. A la fin des sessions, nous délivrerons des statistiques très précises : nombre de clic sur les produits, nombre de téléchargement des fichiers, etc. Nous donnerons également les coordonnées des visiteurs.

Avec SPOT, vous comptez donc compléter l’offre de salons existante…

En quelque sorte. La démarche n’est pas du tout de remplacer les rencontres physiques. Sur un salon traditionnel, il est légitime de se poser la question du retour sur investissement quand on est exposant. D’autant plus quand on vient de province ! Dans un espace virtuel, on sait exactement combien de fois a été téléchargé un document et quelle gamme de produits a le plus intéressé. Il faut d’ailleurs noter qu’il existe de plus en plus de salons hybrides, c’est-à-dire des salons classiques qui proposent une déclinaison virtuelle.

L’idée est aussi de proposer une ambiance professionnelle et conviviale. Des univers virtuels connus,  comme Second Life par exemple, ont prouvé que les marques pouvaient réaliser des choses intéressantes et sérieuses. Le Tourisme est un peu plus lent que d’autres industries à développer ce genre d’initiatives, mais on voit les Etats-Unis et des pays nordiques le faire. En France, un salon virtuel a été initié il y a quelques années, mais les technologies et les usages n’étaient pas suffisamment matures. De plus, la nouvelle génération de professionnels est plus apte à se rencontrer dans un espace virtuel. Les mentalités ont changé.

Quel type de stand proposez-vous ?

A ce jour, 5 types de stand sont proposés avec des tailles et des design différents. Il est possible de changer leur couleur afin de les personnaliser à l’image de la marque. A l’intérieur de SPOT, il sera possible de créer des espaces dédiés à des régions du monde ou de la France. Le virtuel apporte une réelle flexibilité à ce niveau et nous sommes à l’écoute des entreprises.

Pour 1 700 euro, les marques ont un stand sur deux sessions. La première aura lieu du 3 au 5 février, la seconde en septembre. Nous proposons également la plateforme technologique en marque blanche aux acteurs qui le souhaitent. Ceux de la Montagne ou les réseaux pourraient être intéressés.

A ce jour, qui comptez-vous parmi vos exposants ?

Asia, Donatello, Look Voyages, Marmara, Camping N°1,Visiteurs, Kuoni, AVIS, des offices du tourisme comme celui de l’Espagne et de Dubaï, des hébergeurs comme Lux Resorts, des transporteurs comme Transavia font d’ores et déjà partie de l’aventure. Il y a également des assureurs et des acteurs de la relation client comme Webhelp.

DEMANDE de BADGE
PARTENAIRES
BANNIERE VACANCES AIR TRANSAT
MISTER FLY 2
escaet
Jordanie
MISTER FLY 2
Votre publicité ici
ASSURINCO GIF
Alest
ESPAGNE 1
Reunion GIF
APRIL
Salaun